J'aurai dû mourir, il y a vingt ans.

Publié le par David de...

J'aurai dû mourir, il y a vingt ans. Ma vie était un fiasco. Mon avenir professionnel, néant. Affectif? Néant. Des amis? Je n'en connais aucun qui en connait la définition.

J'étais tout seul. Personne autour de moi pour me tendre la main. Sauf quelques pièges à loup pour l'emprisonner.

"Tu devrais vendre", m'a t-on dit. Oh oui, j'y ai pensé. Vendre ce que je m'injectai, ce que je reniflai, ce que je gobai.

Mais je n'en voulais à personne. Je n'en voulais qu'à moi. Faire subir mon sort à des gens que je ne connaissais même pas...Juste pour aller au bout de ma fin ? Non.

Je préférai engloutir la fortune de ce qui restait de ma "formidable aubaine des subprimes". J'étais complice de tout: des suicides; des destructions de familles, des faillites qui ont détruit des vies.

Mais j'étais plein aux as d'avoir plumé ces gogos ! C'est la vie. Il y a 2 catégories dans ce monde: ceux qui gagnent et ceux qui perdent.

J'avais juste oublié que tout le monde pouvait perdre à un jeu. Cà dépend juste lequel on joue.Mais mon amante de l'instant voulait semer la mort et réussit à m'en convaincre.

C'est insi ue je me mis à attiser les pires vices que les gens bien pensents pouvaient imaginer...

J'ai toujours fermé a gueule. Et là, j'en ai plein le cul.

A suivre.

J'étais un looser.Je ne voulais pas ce que je me faisais subir.

Publié dans Littérature

Commenter cet article