26/08/2008:Les spéculateurs provoquent la récession et foutent le monde entier dans la m...

Publié le par David de...

Rediffusion (mais toujours d'actualité, hélas...):

 

Ils ne l'ont pas fait exprès, ils ne pouvaient se rabattre que sur des trucs indispensables: pétrole, matières premières et nourriture.
Tout se cassait la gueule sur le marché des actions! Et leur but, c'est de gagner de l'argent comme tout le monde.
Mais au détriment de l'autre...
C'est que çà réclame en petits fours et champagne, l'étage au dessus.

Le baril de pétrole a fait une chute vertigineuse de presque 25% en moins de 3 semaines (qu'on ne voit pas à la pompe...moins de 10%,quelques miettes pour le populo et une TVA à 19,6% comme tous les produits d'agrément alors que c'est de première nécessité depuis que le prix prohibitif de l'immobilier ne nous permet plus d'habiter près de notre lieu de travail),les produits alimentaires ont fait de l'inversement proportionnel et on va nous dire que la spéculation n'y est pour rien...
Avec leurs conneries, ils ont provoqué une récession mondiale et chaque fois qu'ils sont dans le caca, on les en sort avec nos impôts, chaque fois qu'ils jouent avec nos sous!!
Sont-ils nos enfants que l'on pardonne, que l'on gronde à peine et on dit d'aller jouer? que va t-il faire? nous prendre pour des cons et pousser le bouchon un peu plus loin.
Les boursicoteurs avec de très gros moyens (les cotisations que payent ceux qui triment aux USA et sûrement d'autres pays qu'on appelle les fonds de pension) avec quelques petits George Sorros (qui avait fait plonger la livre anglaise sous les 10 balles/1,5 euro à lui tout seul!) ils n'ont même pas droit à quelques mois de geôle!
(Sauf pour les petits Kerviel qui ne font que ce qu'on leur demande et s'il n'y avait pas eu la crise des subprimes, ce serait passé comme une lettre à la poste).
C'est un crime contre l'humanité: ils ont provoqué des famines, des émeutes et j'en passe.
Quand on a l'argent, on n'est jamais inquiété pour ces crimes-là On s'en prend au petit pantin de dictateur mais jamais aux grands financiers. C'est qu'ils sont difficiles à pister dans ces myriades de paradis fiscaux, de participatiions croisées.
Mais combien vaut celui qui les pisterait... Elliot Ness est mort.
-Arh, l'argent...C'est le pouvoir absolu!
-Mais: vivre dans un monde où il existe un pouvoir absolu, c'est une dictature?
-Oui, mon fils.
C'est la cupidité qui nous détruira.
A croire que c'est le pire des péchés.

Publié dans Informations-politique

Commenter cet article