Dépénalisation du cannabis. Financement de la Sécu !

Publié le par David de...

Qu'on n'aille pas me faire croire que le pécos est une drogue dure ! Le tabac est bien pire: j'ai connu une gonzesse qui n'avait encore qu'un oeil d'ouvert, cherchait ses clops ! C'était épouvantable.Quand on est défoncé, on vous le tend, vous dites "stop". Ce n'est pas le cas avec l'alcool ou la cigarette. Il suffit de voir le nombre de pauv'types dans les bars, qui vacillent sur leur tabouret, réclamer une tournée de plus alors qu'ils sont déjà complètement raides. Que le barman continue à le servir et l'arnaque sur l'addition et la monnaie. C'est un dealer aussi: mêmes méthodes.

Elle cherchait à me rouler une clop, pardon, une pelle, juste après.

Elle en fumait une seconde en se brossant les dents. Puis, deux autres entre deux tartines.

Ne parlons pas d'un diner au restaurant quand on avait encore le droit de fumer au restaurant: rien qu'une pizza et un apéro, elle en avait déjà fumé six ! A chaque quart.

Si le cannabis était vendu dans les bureaux de tabac avec une cotisation pour la Sécu, elle serait en excédent ! On aurait moins de morts dans les cités et les flics auraient moins de boulot. Je suis sûr que si vous faites un sondage chez les poulets, ils seront pour. Risquer sa peau pour un joint, c'est absurde !Fini, les "gofast" pour du "shit" sur les autoroutes au risque de provoquer un carambolage sur l'autoroute.

On soulagerait nos flics qui ont autre chose à foutre que de chasser les fumeurs de joints.

L'héroïne, une découverte de Bayer, sensée soulager les "gueules cassées de 1914", sans accoutumance, (plutôt raté) est une vraie drogue dangereuse. Ils tueraient pour un fix. On ne tue pas pour un joint.

De plus, les 3 quarts du temps, les gens arrêtent parce que çà fait dormir. Pas l'idéal pour continuer la fête.

Il est prouvé que le cannabis a des vertus thérapeutiques. Contre les effets secondaires d'un traitement contre le cancer, contre la dépression, moins toxique que le xanax ou le lexomil ou pire, le tranxen ! Qui rendent suicidaire comme le prozac. Qui ne sont que des drogues trafiquées et plus dangereuses. Le cannabis ne pousse pas à prendre un flingue et abattre ses collègues de travail. Tu rigoles et tu te couches, pas plus.

On a essayé d'imposer aux Pays Bas, d'abandonner cette pratique. Ils ont fait un bras d'honneur à la commission européenne (leur système de santé repose dessus) mais ont accepté de refuser la vente aux non résidents. Comme si les vendeurs refuseraient de vendre aux clients...

 

Publié dans Informations-politique

Commenter cet article