Hollande continue à faire du Sarkozy : les "commissions pour" caser les copains.

Publié le par David de...

"Machins" les appelait de Gaulle. On ne prononce pas la particule, d'habitude. Mais avec lui, on était obligé. Imaginez...On aurait fini par l'appeler "la crampe"!

C'est ainsi que tous les incultes se sont mis à prononcer "de Villepin", "de la Housse", etc.

Imaginez la partie "D" du botin et surtout, comment le retrouver. Alors que Villepin à "V" est bien moins con.

Bref, revenons-en à Hollarkozy. Il crée des "commissions pour" ou des "comités pour" la sauvegarde de la gallinette cendrée du Poitou, et nomme ceux qui se sont ramassés à une élection. Avec voiture de fonction et chauffeur, bureaux, budget qu'on peut nommer "enveloppe", etc... 10 ans à l'écart du pouvoir, çà fait du bien de se renflouer.

Du pur Sarkozy, mais pas pour les mêmes raisons. Eux c'était plutôt : "10 ans de pouvoir et le merdier est encore pire. S'ils sont assez cons pour nous réélire...Mais ne prenons pas de risque: On se ressert une tranche au cas où on ne repasse pas, car là, il y a vraiment des chances qu'ils finissent par se rendre compte qu'on les prend pour des cons depuis l'accession au pouvoir de Goldman Sachs.".

Car oui, mesdames messieurs, depuis qu'ils sont apparus en 1984, au balcon de la Maison Blanche, au côté de Reagan, ils gouvernent les USA. Ainsi fait, c'est au tour de l'Europe.

Pur produit AOC Goldman Sachs aux commandes : Mario Draghi au manche de la BCE; Mario Monti, Premier Ministre italien...Terrifiant n'est ce pas ?

Vous aviez entendu parler de la dictature "communiste". Les Chinois ont inventé la dictature capitaliste sous l'oxymore "parti communiste chinois".

Poutine a emboîté le pas et çà commence à ressembler de plus en plus, à "1984" d'Orwell version "capital".

Qui rime très bien avec "fatal". Le profit à n'importe quel prix. Même celui de l'espèce humaine.

On est la seule espèce sur cette planète à nuire à elle-même, et à toutes les autres...

 

J'espère qu'on se détruira avant d'avoir exterminé toute vie sur cette planète.

Les cafards sont les nôtres. On est la vermine de notre belle planète. Et que fait-on de la vermine ? On l'extermine jusqu'au dernier !

On critique les rats mais ils nous survivront. Ils ne pourront plus bouffer nos déchets. Peut être deviendront ils plus raffinés. Plus partageurs mais ils le sont déjà.

Quoique les plus petits servent de cobayes aux plus gros. Ils ne crient "Allah Akbar" en y allant, ils se soumettent sans conviction.

Dans toute civillisation, même celle de rats (quoique, la différence saute-t-elle aux yeux...), les plus faibles seront toujours les dindons de la farce.

L'égalité, çà n'existera jamais. A moins de l'imposer telle une dictature.

Cà a failli exister une fois mais un sale moustachu sanguinaire a tout gâché.

 

David de...

Publié dans Informations-politique

Commenter cet article