Ianoukovich se prend pour Assad! Quand un dirigeant dérangeait le business, on le supprimait.

Publié le par David de...

Maintenant, on menace de sanctions économiques. Bachar s'en fout, il n'a rien à perdre.

Pour Viktor, c'est moins sûr: les oligarques le lâchent et Poutine tient plus à ses jeux qu'à l'Ukraine. Quoiqu'il peut changer d'avis, vu le fiasco des olympiques...Une station balnéaire choisie pour l'hiver plutôt que l'été...A croire quer Poutine est un abruti ou qu'il s'est pris pour l'émir de Dubaï, qui a construit une piste de ski en plein désert à 45°C à l'ombre !

 

Mais mon vrai sujet, c'est l'élimination des tyrans. Ce que faisait Cuba, à l'époque du Che et de l'URSS. Pas pour les mêmes intérêts, d'accord: pour l'URSS, c'était géopolitique. Mais pour le Che, c'était pour libérer les peuples. Même s'il était stalinien sur les bords. Il est vrai qu'avant sa mort, on en savait moins.

 

Mais libérer les peuples, c'est libérer le business. Comme c'est le seul remède qu'on nous rabâche...Soutenir un dictateur, c'est démodé ! Instable et risqué avec WikiLeaks...

 

Eliminez donc ces tortionnaires qui oppriment leur peuple.

Je suis prêt à créer un fond de soutien à l'extermination des dictateurs.

Donnez cz que vous voulez, c'est pour acheter des AK47 à livrer aux résistants.

 

Publié dans Informations-politique

Commenter cet article