"Je croyais que dans les pays développés, y avait pas de pauvres" nous avoue Mr Abdallah pala.

Publié le par David de...

Immigré sans papier il y a 25 ans, et toujours clandestin,bien qu'ayant payé sa TVA, croyait qu'en arrivant dans not'beau pays, il ne verrait plus jamais un pauvre de sa vie.

Erreur ! Un pauvre est indispensable à l'économie moderne: il se plaint de la marchandise de mauvaise qualité mais la "bouffe" quand même, faute de pouvoir se payer mieux. Il râle mais achète. Des fortunes se sont construites grâce aux pauvres !

 

 

Commenter cet article