L'absurdité des campagnes présidentielles.

Publié le par David de...

Toutes les propositions faites par les candidats seront, soi rejetées par le conseil constituionnel, soi par la comission européenne !

Désormais, à l'élection présidentielle, on ne choisit pas le meilleur, mais le moins pire. Les élections législatives seront plus parlantes.

C'est vraiment du n'importe quoi: "Le candidat du peuple (fais gaffe, merde, lève pas les bras: on voit la Rolex ! T'es con oula wesh ?)", Sarkozy ? Elle est bonne !  Tu tiens une semaine avec une vanne pareille ! Tu la ressors une semaine après, tu fais encore rigoler, garanti.C'est vraiment prendre le "populo" pour le dernier des abrutis. Il faut dire qu'il a tout fait, en démantelant l'école publique, comme son cher modèle, les USA, pour qu'il y en ai qui en sortent avec le BAC, qui ne vaut plus une poignée de peanuts...

Et l'autre, traité de menteur, qui se laisse faire à l'écran et ne se défoule que dans la presse écrite...C'est consternant.

Le seul qui monte et ne s'écrase jamais, c'est Mélenchon.

Bayrou, égal à lui-même, sans le bus au colza. Qui s'oppose mais pour gratter seulement.

Marine aussi. Qui cligne de l'oeil comme son père, mais sans l'oeil de verre ( qu'il n'a peut être plus: il a sûrement trouvé un donneur consentant après quelque torture convaincante),  à ses petits fachos, pour leur expliquer qu'on ne met de l'eau dans le vin que dans le discours.

Bref, du pire à l'ordinaire.

Cà me fait penser à la politique du début du XXe siècle: : "Jimmy Hoffa", Kennedy père de JFK,...

Les siècles se répètent, inexorablement.

Jusqu'à l'arrivée de la machine dans son aboutissement suprême:


 

qui libère l'homme du travail, donc du système. Fin du système.

 

David de...

Publié dans Informations-politique

Commenter cet article