"L'important est ce qu'on dit, pas ce qu'on fait.", nous avoue un homme politique.

Publié le par David de...

Car les imbéciles ne retiennnent que les discours. Ce qu'on leur a versé dans l'oreille, qui a inondé leur cervelle comme du rhum sur un baba (pas "baba cool" mais "baba au rhum") et qu'ils ont la majorité.

Si un homme politique veut le pouvoir dans une démocratie (demandez à Hitler), il doit convaincre les imbéciles !

Rien de mieux qu'un con pour convaincre un aut' con.

Le leader des cons élus et réélus, reste cependant, l'indétrônable (espérons-le) George W. Bush. La marionnette la plus célèbre du monde. De la soi-disante plus grande démocratie du monde ! Allelouia, god bless America.

L'avantage qu'ils ont sur la vieille Europe, plus sage mais toujours corrompue et frileuse de lois qui sanctionneraient leur vassalité auprès de grands groupes, qui les embauchent en cas de défaite à leur réélection...Ou de scandale de corruption : leur inéligibilité est égale à la durée d'un mandat Jusqu'aux prochaines élections, quoi. En attendant qu'ils reviennent

Et des cons revotent pour eux, alors qu'ils leur ont fait les poches (Balkany, maire à vie de Levallois-Perret. La preuve qu'il y a des sodomites qui s'ignorent mais se révèlent à leur bulletin de vote.

Aux USA, les procureurs, dans certains états progressistes, qu'on traite de gauchistes chez eux, sont élus. Pas nommés.

La moindre dépense est auscultée. Tout citoyen a droit de vérifier des informations sur un élu. Il n'a pas besoin de faire une demande d'autorisation.

Les élus sont mieux surveillés d'un abus de pouvoir.

Hollande en est la preuve. Il est le digne successeur de Sarkozy. Ils ont juste changé de pion. De style. De forme d'agitation surtout.

Mais soyons sûrs que tant que les grands groupes recaseront nos hommes politiques, on ne sera jamais en démocratie.

Publié dans Informations-politique

Commenter cet article