L'instauration du "Nouvel Ordre Mondial ("The New World Order")" a déjà commencé.

Publié le par David de...

Il est à présent avéré que le Monde peut continuer de" tourner" avec seulement 20% de la population mondiale. Les 80% restants sont superflus.

La catastrophe de Fukushima tombe à pic; la révolte des populations dans certains pays d'Europe asphyxiée par la crise, qu'on croirait presque programmée pour éliminer le superflu (les multinationales font de nouveau, d'énormes profits avec moitié moins de personnel), a ses boucs émissaires: les musulmans.

Les Etats sont à genou. Même le plus puissant est à la merci des banques et des agences de notation.

Plus aucun n'a de marge de manoeuvre et <<Les Marchés>> saluent ou condamnent, d'une hausse ou d'une baisse des bourses mondiales...En gros, si <<Les Marchés>>applaudissent, Nos <<Elus>> ou plutôt les leurs, ceux  qu'ils nous proposent aux élections ont bien fait ce pour quoi ils sont choisis: piller. D'abord la Grèce; puis le Portugal; l'Espagne; les suivants ? Je ne sais pas. Nous, peut être.

 On pourrait penser que les néo-nazis sont derrière ce complot? Non, mais le moment est propice pour eux aussi: contrairement aux communistes, ils croient au "grand soir".

 On pourrait croire à une énième version du complot mondial mais tous ces évènements qui s'enchaînent les uns après les autres, sont troublants quand on sait que le seul point commun à ces catastrophes humanitaires paraît être l' instauration d'un état d'urgence... Rien que la course à l'accaparement des terres agricoles d'Afrique par les financiers, fait froid dans le dos (ces terres ne nourrirront plus les gens qui y habitent)! Ces essais nucléaires sous-marins dans le Pacifique (Mururoa) y sont peut être pour quelque chose ?  Ils ont mis le temps à lâcher, c'est tout: une faille a été faite puis un mouvement tectonique a tout enclenché et cette faille l'a aggravée.

Le hic, dans ce plan machiavélique ou farfelu, c'est que de voir le réacteur de Tchernobyl qui brûle encore depuis 25 ans, imaginez celui de Fukushima, risque de le foutre en l'air...

 

Ce sont les financiers et les industriels, qui s'entendaient très bien avec les nazis en 1933 déjà et les franquistes en 1932 (ils y ont cru à l'époque, avant de les lacher...), qui sont le bras armé d'un système imaginé depuis bien longtemps et synthétisé à l'époque à la demande de Henry Kisssinger dans son rapport NSSM 200 (Guerre démographique et sous-développement : les Etats-Unis contre le tiers monde>>>; Comprendre le Nouvel Ordre Mondial>>> ). Mais qui a réussi à lancer la machine? Reagan...

Un Monde unifié, uniformisé (de la monnaie, d'où l'attaque sur toutes, du dollar à l'euro, après avoir mis sur la paille, les Etats, qui ne peuvent désormais plus intervenir), entre les mains d'une seule et même élite pour l'éternité, à la mode " 1984" de George Orwell, il s'est juste trompé de système. Une dictature de l'argent ("l'hégémonie du capitalisme financier"), en somme: Le forum de Davos nous en donne chaque année un apercu. On se réunit entre gens de bonne compagnie autour de repas gastronomiques, petits fours et champagne hors de prix au frais des imbéciles qui triment et se retrouvent avec les huissiers, s'ils ne paient pas leurs impôts.

Avec l'élite, c'est différent: on peut s'arranger, à partir du moment où on exerce une certaine influence ou possède un pouvoir, quel qu'il soit.

On aura toujours cette mascarade d'élections soi-disant, démocratique. Mais on voit bien depuis une vingtaine d'années que c'est de la poudre aux yeux.

La meilleure des dictatures, c'est l'illusion de la liberté. On peut sortir de l'esclavage. Mais il faut savoir faire beaucoup de pognon. Vraiment beaucoup, et même beaucoup plus que ce beaucoup-là...

 

Le débat est ouvert avec le 21 décembre 2012 qui approche.Personnellement, je n'y crois pas: la civillisation qui a créé ce calendrier, a été exterminée ! Alors il est facile de comprendre qu'elle n'a pu faire la suite...Leur travail a simplement été interrompu par l'arrivée désastreuse des conquistadors.

 

Inachevé. A suivre

Publié dans Informations-politique

Commenter cet article