"Ma maman était avec un monsieur dans le lit de ma soeur" m'a raconté le petit Ryan.

Publié le par David de...

C'était il y a longtemps. C'était déjà la mode des prénoms de séries américaines. Son prénom, au petit Ryan, je ne sais plus. "Santa Barbara"? "Dynasty" (qui se prononce pareil que "The Nasty" )? ou peut être "Dallas", (çà me rappelle un peu la famille, surtout la chanson du générique, vous vous souvenez? "Dallaass!! Ton univers impitoyaaableu!")?

 

Bref, le petit Ryan m'avait raconté que la porte de sa chambre n'avait plus de poignée.

Elle avait été retirée et il ne restait qu'une tige carrée avec une "rigole" en son milieu.

Comme ce petit était très malin, il est allé chercher un tournevis pour savoir ce qui se tramait derrière cette porte close et, de surcroît, sa chambre et celle de sa petite soeur.

 

Je n'imaginais même pas ce que le petit Ryan me racontait ni qu'il puisse avoir autant d'imagination.

Je connaissais sa mère et savais qu'elle recherchait, non Susan mais un homme, desespérément.

Je n'en croyais pas mes oreilles: manque de bol, celui-là était marié, donc infidèle de façon malhonnête (car il y a la manière honnête, oui Madame), pervers, quitte à sauter une gonzesse dans le propre lit de ses enfants, et pédéraste refoulé, car si çà se trouve, c'était dans le lit du garçon qu'il besognait sa mère.

Comment aurait-il pu quitter sa femme pour une autre, capable de tolérer des choses pareilles...Fallait-il qu'elle soit sotte ? Elle l'était ! Je me suis même demandé si elle était humaine un moment, et qu'il n'aurait pas mieux fallu l'étrangler avec le cordon ombillical, à sa naissance.

 

Je n'ai pas su quoi lui répondre quand il m'a demandé ce qu'ils y  faisaient et pourquoi ils se cachaient pour çà.

Alors je lui ai répondu comme font toutes "les grandes personnes": "Ce sont des jeux de "grandes personnes". Tu pourras y jouer quand tu seras grand. Mais évite de faire çà dans le lit de tes enfants".

La chienne ! Ai-je ajouté intérieurement.

David de...

Commenter cet article