"Moi aussi, j'ai connu le pire rencard de ma vie" nous raconte Mr Pignole.

Publié le par David de...

SouffranceOubliTraceVideJ'invite une fille que j'avais branché dans un bar, en me dirigeant vers elle, je lui lance: tu me reconnais ? Alors qu'on ne s'était jamais vu, on en était convaincus tous les deux. Mais elle a joué le jeu.
J'arrive devant le restaurant, elle était déjà là. Plaisant déjà, je ne vais pas poireauter.
On s'installe, je commande une bonne bouteille de vin et vais pour la servir. Elle m'arrête et me dit qu'elle ne boit que de la bière.
J'ai été con sur ce coup, j'aurai dû lui demander, j'avais pris le grand modèle...
Nos plats viennent d'être servis et après une conversation "apéritive", elle me parle de son ex.
J'apprends horrifié qu'il s'est fait violer par son beau-père à l'âge de 6 ans; qu'il rotait, pétait et qu'elle aimait çà avant d'avoir fini de manger en moins de dix minutes. Je n'en étais qu'au quart de mon repas...Et après un jeu de séduction pareil, je n'en avais plus le cœur. Mais de taper dans ce vin exquis, au prix où le je l'avais payé, je me noyais avec classe, dans l'alcool.
Dans la conversation apéritive si légère et si regrettée, je lui avais confié avoir un petit chiot, que je lui montrerai après le diner.
Même s'il était déjà convenu que chacun serait le dessert de l'autre, j'ai regretté cette proposition.
Car au moment de nous séparer, une décision évidente pour moi après ce fiasco, elle a voulu le voir, mon petit chiot. Et pas seulement !
Elle a vu le chiot. Mais jamais le moineau.

Commenter cet article