"T'es trop con, je te quitte!"

Publié le par David de...

Combien sont-ils à y penser secrètement. Mais, de peur de se retrouver seul à s'astiquer le manche ou le bouton rose, ils se résignent. Ou simplement la peur de se retrouver tout seul et n'avoir à critiquer que soi-même.
"Mieux vaut être mal accompagné que seul comme un con" (en attendant mieux...)est plus usité que le trop bien dit mais rarement pratiqué:"Mieux vaut être seul que mal accompagné", n'en déplaise.
Mais attention, danger: à fréquenter des cons, on finit par penser comme des cons. On s'imprègne. On est humecté. C'est une propriété que l'on nomme "hypotonique". En termes précis, le manque de conneries d'un côté, et le trop-plein de l'autre, finissent par s'équilibrer, pour avoir la même concentration parmi tous ses membres. On dit qu'ils sont "isotoniques".
Compte tenu que le poste de président de la république est occupé par un type élu au suffrage universel, et que, depuis 16 ans, on a eu un branleur et escroc pendant douze ans, puis enchaîné avec un excité auto-satisfait qui s'agite pour ne jamais rien donner (sauf à ses maîtres: le premier cercle des donateurs de son parti que les prétendants aux cantonales du même, ont égaré le logo), on peut déduire que la population française ayant le droit de vote et qui s'en sert (mal), est hypertonique en abrutis. Ce qui signifie qu'il en sort de plus en plus de nos écoles!
Il serait temps de réinstaurer les cours d'instruction civique à l'école sinon on court à la catastrophe...Et le permis de voter aussi ! Les recalés seront nombreux. Mais c'est pour le bien de tous.
Amen.

David de...

Commenter cet article